Le combava et moi

« Otéééé le tantine i fé un article su le combava ?  »

Combava

Et ben oui, oui et oui ! Car moi et le combava, c’est… une grande histoire d’amour. Bon allez, j’vous raconte. La rencontre s’est produite dans les montagnes savoyardes. Après une superbe et magnifique randonnée dans les Alpes savoyardes à observer des bouquetins, respirer l’air frais et s’émerveiller devant des paysages à couper le souffle (non non je n’essaye pas du tout de vendre mon pays d’origine), mon doudou a préparé un fameux rougail saucisse bien mérité pour notre corps affamé. Je savais déjà que son rougail saucisse était le meilleur (bon maintenant je peux le dire mais à l’époque je n’avais gouté que le sien). Mais cette fois-ci, il y avait quelque chose en plus. En une bouchée, il s’est passé quelque chose d’extraordinaire, une explosion de saveur, un gout parfumé, citronné, acidulé… Mais qu’avait-il rajouté ? Le combava ! (le combakoué ???). Celui-ci tout droit venu de la Réunion. En plus !!! Alors certes, j’ai mis des jours (des mois) à retenir le nom, mais cela ne m’empêchait pas de lui demander d’en mettre dans tous les plats !

Lorsqu’il est reparti à La Réunion, je me suis retrouvée malheureuse sans le combava sans lui ! Après avoir fait tous les supermarchés de la région, prié tous les dieux et envoyer une lettre au président de la république, j’ai -ô miracle- réussi à trouver du combava (avec lumière divine, chants religieux et tout) !!! Bon, il venait de Colombie… Ok. Il était méga cher… OK !!! MAIS, voila, j’avais mon combava alors maintenant tout allait bien. Autant dire que j’en ai mis à toutes les sauces (même dans les sauces zoreil mais chuuuut). Ensuite j’ai fait connaitre ce fruit merveilleux à ma famille (le combakoué ?) et, eux aussi sont tombés amoureux. En revanche, mon père, lui, après plusieurs mois (années) il n’arrive toujours pas à retenir son nom !

Bon, plus sérieusement. Le combava est un fruit qui vient du Citrus hystrix… Aaaaah ces noms latins i embète a mwin!!! Y sorte dessu d’pié d’Combava (non mais !) ! Dans la cuisine créole on utilise son zeste mais aussi ses feuilles. Quant à son jus ben…  goutez et vous verrez ! C’est un agrume, petit, vert, au look un peu cabossé. Mais ne vous arrêtez pas à ses petites boursouflures, car son goût est divin, miraculeux et extraordinaire (je crois qu’on a compris que j’aimais ça non ?) !!!!

L’histoire se termine bien puisque, il n’y a pas longtemps, mon doudou m’a dit « ma achete un pié d’combava pou ou parceque mi connai que ou adore ça »… Si c’est pas de l’amour ça ?

Combava

Publicités

Catégories :Le ti blog péï

Tagged as:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s