Batay coq, ça lé gaillard !

Un jour mon doudou m’a dit « mi fé batay coq mwin !!! ».

Avec de grands yeux ronds, l’air horrifié, j’ai fait un pas en arrière et j’ai senti monter en moi l’âme de Brigitte Bardo.

« Tu fais des combats de coq ???? Mais c’est horrible, pauvre animal, c’est pas bien de les torturer comme ça, c’est affreux, moi je suis contre blablablablabalaalalalalalaaaaaaaa »

Bref, j’ai réagi en zoreil qui ne comprend rien aux traditions différentes des siennes.

Mon doudou m’a répondu calmement « Non les batays coq ce n’est pas comme tu crois… Tu verras quand tu viendras !»

Et en effet, je suis venue, j’ai vue, j’ai… compris.

Arrivée à la Réunion, mon doudou m’emmène dans son parc poule. Il libère deux coqs. Ces deux-là se sont regardés, l’air menaçant et provocateur (kaféééé ???). Puis, les deux coqs la batay. Et là j’ai été étonnée, déjà de ce côté naturel qu’il y avait en eux de s’affronter, mais aussi des vraies techniques de combat qu’ils utilisaient (genre Jackie Chan et tout) ! Certes on peut ne pas aimer ça, mais il n’y a aucune raison à l’interdire car il n’y a pas la violence que l’on croit et les coqs ne sont pas maltraités.

Batay Coq à travers le monde

Déjà attention à l’image que l’on se fait des batays coq. L’image violente existe bien. Mais pas à la Réunion ! Dans les Antilles par exemple, certains combats sont très violents puisque des lames de rasoir sont rajoutées sur leurs ergots. La fin du combat est faite par une mort rapide. Avant le combat, ils sont enfermés dans le noir pour qu’ils soient excités et qu’ils deviennent plus agressifs. Voilà l’image qu’on la plupart des gens lorsque l’on parle de combat de coq. Pourtant, à la Réunion, il est très rare que les coqs meurent et le combat se termine lorsque le perdant s’enfui. D’ailleurs, le gagnant a le privilège de devenir reproducteur et de faire perpétuer son sang de champion.

Cette tradition est née à La Réunion par l’arrivée des Indiens et a amplement le mérite d’être conservée. Les batays coq existent également… en métropole, dans le ch’nord (Hein biloute). Mais cette tradition commence un peu à s’essouffler puisque les combats de coq intéressent rarement les jeunes, contrairement à la Réunion. Ici, cette tradition a la chance d’être transmise avec passion au fil des générations.

Des coqs chouchoutés

Ces petites bêtes sont d’ailleurs chouchoutées, dorlotées, bichonnées et adorées. On peut en fait comparer un batay coq à un combat de boxe, mais pas seulement à cause du combat. Vous voyez les boxeurs durant les pauses se faire masser et se faire donner à boire ? Et bien les coqs c’est pareil ! Les coqs sont aussi chouchoutés avant le ring. Massé à l’huile, petit régime spécial, il peut ensuite se pavaner fièrement devant les poulettes et faire son intéressant. Celui-ci a son programme d’entrainement qui doit ne pas être trop intensif pour qu’il soit le plus en forme possible le jour J. Le plus beau dans tout ça ? C’est les yeux brillants des éleveurs qui témoignent de leur passion lorsqu’ils parlent de leur coq.

Des lois pour une perte de tradition ?

La polémique est apparue à cause de la corrida. Vous savez, ce spectacle mettant en scène un homme qui excite et torture un taureau pour ensuite l’achever (vive le combat à armes égales !!!!) et qu’on compare (à tord) au batay coq. Et bien cette activité bénéficiait d’un traitement de faveur puisque la construction d’arène était autorisée (ah tient donc !!). Grâce à l’avocate de 2 réunionnais cette inégalité a été corrigée.

Aujourd’hui il est interdit de construire de nouveaux gallodromes. Mais ceux existants et qui sont « reconnus » on encore le droit d’exercer. Si cette pratique est interdite en France, elle est ‘tolérée’ dans certaines régions et notamment à la Réunion. Mais j’invite grandement les précurseurs de cette loi qui sont loin, tant dans la distance que dans la culture, à venir ici et découvrir cette tradition plutôt qu’à prendre des décisions sur des sujets qu’ils ignorent complétement.

Batay coq à la Réunion

Publicités

Catégories :Le ti blog péï

Tagged as:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s